Ne passez pas à côté !

Tribu.
Tribu.
La p'allaite.
La p'allaite.
Open your beak.
Open your beak.
Panier
Supprimer

Ne passez pas à côté !

Le panier est vide
Mère Noël

Mère Noël



Phoebe Buffay Pregnant GIF - PhoebeBuffay Pregnant Friends - Discover &  Share GIFs

Baby Bump & repas de fêtes :

Comme on dit “être enceinte n’est pas une maladie”, se régaler comme tout le monde est donc tout à fait possible !
2, 3 petites choses auxquelles faire attention pour éviter toxoplasmose, listéria et profiter comme il se doit :

1. Le foie gras

C’est ok ! Mais uniquement ceux pasteurisés ou stérilisés (pour une fois, on évite le fait maison !). Il aura alors été suffisamment chauffé pour tuer les mauvaises bactéries. 

2. La cuisson :

Que ce soit viande ou poisson, il faudra veiller à ce que ce soit bien cuit à cœur !
Du coup, on oublie le saumon fumé (même si il a été congelé, la listéria est particulièrement coriace), et les crustacés crus.

3. Les légumes et les fruits :

Crus, il faudra bien les laver (avec une brosse à légumes c’est top !) ou bien les éplucher. Cuits, vous pouvez vous lâcher autant que vous voulez !

4. Les produits laitiers et les œufs :

Vous l’aurez compris, il n’y a que la cuisson qui garantit l’élimination des risques. Tout ce qui est à base de lait cru n’est donc pas bon pour vous. Pour les fromages, yaourts et laits, consommés uniquement ceux à base de lait pasteurisé (comprenant lait entier, demi-écrémé et écrémé). Exception pour les fromages à pâte dure et à pâte fondue, qui ont donc été cuits.

Pour les œufs, même règle, il faudra qu’ils soient cuits jusqu’au jaune ! Adieu œufs à la coque, au plat et omelettes baveuses...



5. À éviter :

• la surconsommation de foie animal (très riche en rétinol, qui augmente les risques de malformations)
• la papaye pas assez mûre
• les graines germées (ou alors les cuire) 

Et sinon vous pourrez vous faire plaiz’ sur tout le reste avec une coupette de champomy ! 🤪



Mam’allaitante et alcool :

Oui, l’alcool passe dans le sang et se retrouve par conséquent dans votre lait (et est néfaste pour votre bébé).
Non, vous n’êtes pas obligée de rester à jeun durant la totalité de votre allaitement (good news !).
En petite quantité et de façon occasionnelle, cela ne représente pas de risque particulier.
Vous pouvez donc vous autoriser 1 ou 2 verres sans craindre pour votre bébé !

Pour cela, vous avez 3 possibilités :
• consommer pendant la tétée (l’alcool n’aura pas eu le temps de passer dans le lait)
• patienter 2 ou 3h après avoir consommé de l’alcool pour avoir éliminer la dose ingérée (cf. tableau ci-dessous)
• tirez votre lait avant :)


Source : https://hellocare.com/blog/alcool-allaitement-bebe/


Et enfin, les 7 tips de survie pour les (longues) réunions de famille ! 

1. Confiante tu seras !

Qu’il soit dans ton ventre, en train de rouler par terre, avec un bibi ou à ton boob, il n’y a que toi qui soit le meilleur pour ton enfant. You are Enough !

2. Tes choix et idées tu défendras !

“Tu l’as trop sur toi, il/elle va être dépendant !”, “laisse-le/la pleurer, il/elle va finir par s’endormir tu verras”, “ah tu l’allaites encore ? Mais il/elle a quel âge ??”, …
Gardez le sourire et soyez détachée de toutes ces remarques. Et même si vous doutez, vous ne savez pas, vous vous trompez, vous faites comme vous pouvez, … N’oubliez pas que vous vous occupez mieux que quiconque de votre enfant !
En réponse à ces agréables phrases, vous pouvez utiliser l’ironie, le sarcasme, l’ignorance, la franchise … Et pourquoi pas vous entraîner pour travailler votre répartie avec votre partenaire dans la peau de l’oncle grincheux ou de la mamie vieille école ?! De quoi vous occuper sur la route ;)


3. Zen tu resteras !

En retard, pas maquillée, sans couche, pas lavée, … No stress ! Profitez de ce statut de femme enceinte ou de mère qui vous excusera à peu près de tout ! Personne n’est jamais à l’heure de toute façon et tout le monde court partout, alors on prend les choses comme elles sont et on profite de pouvoir (enfin) voir ses proches !


4. Certaines discussions tu fuiras !

Et oui, c’est aussi la joie d’avoir des enfants, on peut feindre de devoir aller s’en occuper pour s’éclipser d’une discussion peu intéressante ou embarrassante. On hésite donc pas à aller changer son enfant plus que de raison ;)


5. Tes proches tu éclaireras !

Bien souvent, nos proches ne se rendent pas compte de la boulette qu’ils viennent de sortir à de jeunes parents ou de leurs inquiétudes qu’ils transposent sur eux. Les habitudes, recommandations et recherches scientifiques évoluent également et les anciennes générations ne sont pas forcément au fait de ces évolutions. On vous propose donc de changer des traditionnelles musiques de noël pendant la préparation du repas, la vaisselle, l’après-midi jeux de société, … pour mettre en fond des podcasts biens utiles sur le sujet tel que : La Matrescence, Bliss Stories, Milkshaker, …


6. La fatigue tu tromperas !

On le sait, enchaîner les longs repas de famille (qui commencent à 12h30 et se terminent… bah pas ... ) c’est dur ! Sans compter les nuits agitées … Là encore, on hésite pas à se lever de table pour aller endormir son enfant (ou on se couche avec pour qu’il/elle fasse la sieste et puis… on reste avec, parce qu’on s’est endormi avant !).

7. Des allié.es tu auras !

Son ou sa partenaire, une sœur, un père, … Bref, il y aura toujours quelqu’un sur qui tu peux compter pour te soutenir et t’aider, don’t forget ;) !


Voilà, entre tout ça on oublie pas masque, désinfectant, etc… mais on pense surtout à profiter, aimer et kiffer !

Happy breastfast 🥳

https://media.melty.fr/article-4035746-raw/media.gif




@tajinebanane

#allaiterpartouttoutletemps